Publication Identités, patrimoines collectifs et développement soutenable

Dossier 12 de la revue Développement Durable et Territoires sur le thème
« Identités, patrimoines collectifs et développement soutenable ».

Martino Nieddu, Olivier Petit et Franck-Dominique Vivien
Editorial: Identités, patrimoines collectifs et développement soutenable

Pierre-Antoine Landel et Nicolas Senil
Patrimoine et territoire, les nouvelles ressources du développement

La démarche présentée ici s’inscrit dans le cadre théorique actuellement travaillé autour de la notion de ressource territoriale. Elle propose une relecture des différents travaux engagés sur cette notion, tente d’y apporter quelques éléments complémentaires et confronte ces propositions théoriques à une première analyse des dossiers déposés par les 342 territoires ayant répondu à l’appel à projet Pôles d’excellence rurale lancé par la Diact en décembre 2005. L’analyse des projets de développement permet au final de proposer une interprétation de la notion de développement durable. Plutôt que de constituer une notion autonome, il s’agirait en fait d’une forme intermédiaire entre un mode de développement productiviste et un mode de développement que nous qualifions de patrimonial.

Jean-Michel Sourisseau et Perrine Burnod
Identité et marché dans une situation de pluralisme institutionnel : le cas du secteur agricole à Mayotte

L’île de Mayotte, où dominent encore des règles musulmanes et coutumières privilégiant les dynamiques collectives aux initiatives individuelles, est engagée dans une série de réformes institutionnelles devant la conduire au statut de département français. L’ancrage dans l’ensemble français entretient un fort développement économique mais remet aussi en cause les institutions anciennes de régulation, fondées sur la réciprocité et la solidarité familiale et villageoise. En s’appuyant sur l’exemple du secteur agricole, l’article examine conjointement les mécanismes de pénétration marchande et les contre mouvements de nature non marchande que les acteurs locaux mettent en oeuvre pour gérer cette situation de pluralisme institutionnel.

Denis Requier-Desjardins
Territoires – Identités – Patrimoine : une approche économique ?

Le territoire n’est pas au départ un concept économique, l’économie spatiale néo-classique étant largement a-territoriale. L’économie s’y est intéressée depuis environ deux décennies. Cet article s’interroge sur la place du territoire dans l’analyse économique, et sur son lien avec les concepts de patrimoine et d’identité. Développé par des courants hétérodoxes et institutionnalistes, il est parfois remis en cause par ces mêmes courants. Nous avançons que seul le passage par la qualification des biens et des actifs dans les processus de production et de consommation permet de lui donner un statut endogène, comme élément de définition d’une caractéristique de qualité. En effet le processus de qualification implique des références au patrimoine et à l’identité des acteurs, concepts également pris en compte par des économistes. La construction d’une identité territoriale est indissociable de l’action de groupes localisés qui construisent la patrimonialisation de certaines ressources exclusives. Ceci amène à relativiser largement la vision d’un patrimoine et d’une identité donnés a priori.

Source : Médiaterre, 20 avril 2009


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.