Archives du mot-clé Canada

CFP Les mesures de soutien au patrimoine immatériel: gouvernements, institutions et municipalités

Appel à communication

Les mesures de soutien au patrimoine immatériel : gouvernements, institutions et municipalités. Ville de Québec, 15-17 avril 2011.

Date limite : 15 juillet 2010

Conseil québécois du patrimoine vivant (Québec, Canada).

Les mesures de soutien au patrimoine immatériel: gouvernements, institutions et municipalités

Ville de Québec, 14-15-16-17 avril 2011


Dépôt des candidatures :

Les représentants gouvernementaux, les fonctionnaires municipaux, les directeurs d’association, d’événement ou d’institution et les chercheurs liés au patrimoine immatériel sont entre autres invités à fournir un résumé de une à deux pages sur un ou plusieurs de ces thèmes :

1. Les programmes d’aide gouvernementaux: leur ampleur, leur structure et leur évaluation dans un pays donné;

2. Le patrimoine immatériel dans la loi ou les politiques nationales;

3. La place du patrimoine immatériel dans l’éducation publique et privée, ou les enjeux d’une initiative pédagogique exemplaire;

4. Les structures municipales et leur apport pour la sauvegarde du patrimoine immatériel, y compris les conseils de bande autochtones;

5. Les actions des regroupements nationaux d’associations, ou l’exemple des acteurs de terrain organisés (diffusion, formation, recherche) et leur collaboration mutuelle dans une économie sociale et culturelle régionale;

6. La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO et son implantation dans diverses régions du monde;

7. Les impacts des Listes de l’UNESCO;

8. Stratégies de sauvegarde privées – le marché des arts et de l’artisanat traditionnels;

9. Le rôle de l’ethnologie (recherche, collectes, inventaires et archives de folklore) dans la revitalisation du patrimoine immatériel;

10. Propriété intellectuelle et patrimoine immatériel.

Inclure une identification :
Prénom et nom, courte bio, rattachement institutionnel ou associatif s’il y a lieu, discipline, pays, adresse électronique, curriculum vitae.

Date limite de soumission: 15 juillet 2010

Les communications pourront être faites en français ou en anglais

Faire parvenir vos propositions à info@patrimoinevivant.qc.ca
(Prière de mentionner votre capacité à assumer les frais de transport et/ou de séjour).

L’évaluation des propositions sera assurée par un comité constitué de personnalités issues du milieu du patrimoine immatériel québécois et international. Les candidats retenus seront informés au plus tard le 30 septembre 2010.

Les communications seront adressées selon la formule des panels et des tables rondes.

Contexte :

Depuis l’entrée en vigueur de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à l’UNESCO, plusieurs expériences concrètes se sont déroulées à travers le monde à dessein de favoriser le développement du patrimoine immatériel. Diverses initiatives ont vu le jour grâce entre autres à du soutien gouvernemental, institutionnel ou municipal. Ce soutien a pris plusieurs formes selon les régions du globe : lois sur le patrimoine immatériel, politiques de développement, programmes de soutien, reconnaissance par des prix ou par des statuts officiels, cursus pédagogiques nationaux, collaborations municipales ou régionales avec des associations ou des individus, création d’institutions administratives, de diffusion ou éducatives, réalisation d’inventaires ou de collectes ethnologiques, etc. Parallèlement à ces actions nationales, l’UNESCO a mis en place certaines mesures afin de concourir à la sauvegarde de certains traits du patrimoine immatériel mondial, notamment par sa Liste représentative.

Au Québec (Canada), la ministre de la Culture a déposé en février 2010 le projet de Loi sur le patrimoine culturel devant l’Assemblée nationale, qui s’inspire de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Par cette loi, le gouvernement du Québec entend désigner officiellement certains éléments du patrimoine immatériel national et s’engagera à soutenir financièrement ce patrimoine spécifique. Les municipalités se verront également confier le pouvoir d’octroyer un statut de reconnaissance à des éléments du patrimoine immatériel local.

Le colloque « Les mesures de soutien au patrimoine immatériel: gouvernements, institutions et municipalités », organisé par le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV), réunira divers acteurs et décideurs dans le domaine du patrimoine immatériel, dans le but de favoriser l’échange d’expertise internationale. Il s’agira pour les participants de s’inspirer des meilleures pratiques en la matière et d’évaluer en quoi l’expérience de certains pays ou de certaines municipalités pourrait être applicable ou non ailleurs. Il s’agira également de s’inspirer de cas régionaux concrets pour réfléchir à l’ensemble du processus de sauvegarde du patrimoine immatériel.

Partenaires :

  • Gouvernement du Québec
  • Ville de Québec
  • Commission canadienne pour l’Unesco
  • UNESCO – avec le concours du Secteur de la culture
  • Caisse d’économie solidaire Desjardins

Le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) est un organisme non gouvernemental reconnu par le ministère de la Culture du Québec regroupant les acteurs du milieu des arts, des savoir-faire et des savoirs traditionnels.

http://patrimoinevivant.qc.ca/2010/05/appel-a-communications/

Publication : Spirit of Place. Between Tangible and Intangible Heritage/L’esprit du lieu. Entre le patrimoine matériel et immatériel

Edited by / Sous la direction de Laurier Turgeon

Preface / Préface de Gustavo Araoz

Foreword / Avant-propos Michel Bonnette

This book presents a selection of papers delivered at the Scientific Symposium of the 16th ICOMOS General Assembly held in Quebec City (Canada) on October 1-2, 2008. The concept of the spirit of place is used here as a heuristic device, intended to enhance the understanding and practice of cultural heritage in the 21st century. It constitutes a dynamic relationship, as well as a living cultural process. By its very nature, the expression “spirit of place” conveys in and of itself two fundamental elements of this relationship: spirit, which alludes to the mind, to human beings and to the intangible (stories, beliefs, rituals and festivals); and place, which refers to a site, the physical environment and the tangible elements (landscapes, buildings and material objects). The two are in constant interaction, mutually constructing and reconstructing one another, both constituted and constitutive of the spirit of place. In this collection of essays, the authors provide new and exciting responses to the challenges of the politics and practices of cultural heritage today, as they deal with themes such as the changing significance of the spirit of place, the conservation of the social memory of heritage sites, the involvement of communities in preservation and interpretation, the development of sustainable tourism and the use of digital databases and Web technologies. The innovative actions proposed here aim to make world heritage more inclusive, interactive, dynamic and sustainable.

Ce livre réunit une sélection des quelque cent communications présentées au Symposium scientifique de la 16e Assemblée générale d’ICOMOS tenu à Québec les 1er et 2 octobre 2008. Les auteurs font le pari que la notion d’esprit du lieu possède une valeur heuristique qui permet de mieux penser et pratiquer le patrimoine. Elle constitue une relation dynamique et un processus humain vivant. La locution « esprit du lieu » énonce elle-même les deux éléments fondamentaux de cette relation; l’esprit qui renvoie à la pensée, aux humains et aux éléments immatériels (récits, croyances, rituels, festivals), et le lieu qui évoque un site géographique, un environnement physique, et les éléments matériels (paysages, bâtiments, objets). Les deux sont unis dans une étroite interaction, l’un se construisant par rapport à l’autre. Ce recueil offre des analyses et des réponses originales aux enjeux actuels de l’esprit du lieu : les sens à lui donner aujourd’hui, la conservation de la mémoire sociale des lieux, l’implication des communautés et des groupes dans la préservation et la mise en valeur, le développement du tourisme durable et l’exploitation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les actions novatrices préconisées dans cet ouvrage visent à construire un patrimoine mondial plus inclusif, participatif, donc dynamique et durable.

Laurier Turgeon (dir.), Collection : Patrimoine en mouvement, 500 pages, Octobre 2009.
ISBN : 978-2-7637-8994-1

Source : Presses de l’Université Laval – Québec – Canada

Le PCI religieux du Québec. Un regard français

La revue en ligne In situ que publie le service de l’Inventaire du Ministère de la culture français a récemment mis en ligne le numéro 11 sur le patrimoine religieux. Parmi les contributions, essentiellement consacrées aux problèmes techniques et aux questions particulières que pose ce type de patrimoine (qui est sans doute le plus important patrimoine français numériquement comme symboliquement), un texte rend compte d’une mission au Québec de Sylvie Grenet, chargée de mission auprès de la Mission à l’ethnologie du Ministère, pour observer la manière dont ce pays, qui n’a pas ratifié la convention de 2003, prend en charge le concept et les objets du patrimoine culturel immatériel religieux. Continuer la lecture de Le PCI religieux du Québec. Un regard français 

Appel à contribution : Sites du patrimoine et tourisme World heritage and tourism

Depuis son inauguration en 1972, près de 900 sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien que le label de l’UNESCO apparaît recevoir une certaine reconnaissance de la part d’organisations internationales, on peut se demander s’il est reconnu ou utilisé par les organisations politiques ou touristiques des villes ou pays concernés. Continuer la lecture de Appel à contribution : Sites du patrimoine et tourisme World heritage and tourism 

Des régimes d’authenticité Lucie K. Morisset

Une publication récente des Presses Universitaires de Québec et des Presses Universitaires de Rennes, par Lucie K. Morisset, l’une des spécialistes du patrimoine architectural et religieux du Canada francophone.
Il y aura sans doute des choses à tirer de cet essai comparatif pour penser aujourd’hui le patrimoine culturel immatériel à l’échelle mondiale…

Des régimes d’authenticité. Essai sur la mémoire patrimoniale

Des régimes d’authenticité

Lucie K. Morisset
Préface de Jean-Yves Andrieux

Le patrimoine change. Depuis son ancêtre, le monument historique, jusqu’à ses plus récentes incarnations de trésors de l’humanité, il révèle, tout autant que l’histoire ou la culture qu’il symbolise, les relations variables entre l’homme et le monde. Dans le temps long, l’objet de patrimoine s’avère oeuvre ouverte : investi de sens, Continuer la lecture de Des régimes d’authenticité Lucie K. Morisset 

CFP Raconter le patrimoine national en contexte mondial

La Revue de la culture matérielle sollicite, pour un numéro thématique, des contributions faisant progresser notre compréhension des manières dont les relations entre la culture matérielle et la culture visuelle participent au tourisme culturel en général, et aux manières dont le tourisme culturel « raconte » le patrimoine national en contexte de mondialisation. « Raconter » doit se comprendre comme un moyen de représenter ou de véhiculer quelque chose au sujet d’événements, de situations, ou d’autres traits qui s’appliquent au patrimoine national ou qui servent à le monter en exemple, le patrimoine national étant défini dans ce cas comme le paysage humain autant que l’environnement social, culturel ou naturel, les objets, les images, les idées et les pratiques. Continuer la lecture de CFP Raconter le patrimoine national en contexte mondial 

CFP Histoire et idées du patrimoine, de la régionalisation à la mondialisation

L’appel à communication de la
Cinquième rencontre internationale des jeunes chercheurs en patrimoine

« Histoire et idées du patrimoine, de la régionalisation à la mondialisation »

est publiée sur Calenda. Il s’agit de la prochaine réunion transatlantique des jeunes spécialistes du patrimoine, dont la quatrième édition était consacrée aux relations entre sacralisation et patrimonialisation.